Moto

Comment faire durer ses disques de freins sur sa moto ?

Vous devez bien entretenir le système de freinage de votre engin pour circuler en toute sécurité sur les routes. Les contrôles portent généralement sur les accessoires qui s’usent très rapidement comme les plaquettes et les disques. La prudence exige de les changer dès qu’ils se dégradent. Mais, les remplacements peuvent devenir trop récurrents et alourdir votre budget d’entretien si vous ne restez pas vigilant. Découvrez quelques astuces et conseils pour faire durer les disques de freins sur votre moto.

Privilégier des disques de freins de qualité

Bien évidemment, cela coule de source ! Oui, nous vous recommandons d’acquérir systématiquement des équipements performants pour l’entretien de votre moto. Tout d’abord, cela représente un gage de sécurité. Vous réduisez considérablement les risques d’accidents. Ensuite, vous économisez de l’argent. Vos disques de frein s’useront moins vite si vous privilégiez des articles de qualité. Optez pour des pièces de rechange d’origine proposées par le constructeur. Cela vous met à l’abri des produits contrefaits. Vous pouvez vous approvisionner directement en ligne sur une plateforme sécurisée ou dans une boutique spécialisée. Ce conseil reste également valable pour les plaquettes. Elles travaillent à l’unisson avec les disques de freins. Exigez des modèles d’origine dont les caractéristiques correspondent à votre engin. Vous devez vous montrer particulièrement vigilant pour les motos sportives. Effectuez vos choix avec rigueur et ne lésinez pas sur la qualité.

Confier l’installation à un garagiste professionnel

Avec le succès enregistré par le DIY, les gens veulent aujourd’hui tout réaliser par eux-mêmes ! Bien évidemment, ils y parviennent grâce à la multitude de tutoriels disponibles en ligne. Néanmoins, nous vous déconseillons de chercher à jouer au bricoleur partout ! En mécanique auto, la moindre erreur d’installation pourrait aboutir à un accident ! Une plaquette ou un disque de frein mal monté peut provoquer une collision, une sortie de route ou une chute. Admettons que vous parvenez à mettre en place les disques de freins et les plaquettes ! Vous oublierez certainement quelques petits détails susceptibles d’entrainer leur usure précoce. Nous vous recommandons de confier prioritairement l’installation de ces accessoires sensibles à un professionnel expérimenté. Après leur remplacement, il effectuera tous les réglages requis pour vous permettre de rouler en toute sécurité. Par ailleurs, vous devez systématiquement changer de plaquettes chaque fois que les disques de freins de votre moto s’usent. Ces deux éléments fonctionnent de pair. La défaillance de l’un peut entrainer une dégradation précoce de l’autre. Tenez-en compte pour bien entretenir votre engin.

Vérifier régulièrement vos disques de frein

Ces accessoires représentent des composants essentiels de toutes les motos. Ils constituent des éléments importants du dispositif technique destiné à ralentir la roue et à stopper l’engin. Après avoir installé des disques de frein et des plaquettes de qualité, vous devez régulièrement contrôler leur état pour rouler en toute sécurité et prévenir tout risque d’accident. En effet, ces accessoires s’activent chaque fois que vous appuyez la pédale. Ils se dégradent et s’amincissent au fil du temps. Bien évidemment, cette usure empêche leur fonctionnement idéal. Or, leur défaillance peut entraîner une collision, une sortie de route, un choc ou un accident. Vous devez donc les vérifier régulièrement pour vous assurer que tout marche bien. Certains signes vous donnent généralement l’alerte.

  • Effectuez un contrôle dès que vous commencez à entendre des grincements ou des tintements lorsque vous actionnez la pédale de frein.
  • Suspectez un dysfonctionnement si votre moto a tendance à tirer d’un côté quand vous appuyez sur le levier de stoppage.
  • Réagissez promptement si vous devez exercer une pression anormale pour que votre engin s’arrête ou si la pédale subit des secousses.

Pour prévenir tout danger, prenez rendez-vous avec votre garagiste pour effectuer des contrôles. Par ailleurs, certaines vérifications s’imposent en absence de toute anomalie mécanique. En effet, les disques de frein deviennent moins efficaces au fur et à mesure que l’épaisseur diminue. Au-delà du seuil prévu par le fabricant, vous devez systématiquement les remplacer. Pour éviter les visites fréquentes chez un technicien, munissez-vous d’un instrument de mesure de précision comme un micromètre. Également appelé palmer, il s’utilise pour vérifier aisément l’épaisseur de vos disques de freins. Il séduit par sa prise en main très facile. Vous n’avez nullement besoin d’une formation pour vous en servir. Son dispositif d’accélération à cliquet vous garantit des mesures fiables. Mieux, cet outil intègre des échelles très pratiques. Nous vous déconseillons l’usage d’un pied à coulisse. En effet, la dégradation du disque de frein provoque généralement l’apparition d’une crête sur la bordure extérieure. Cet équipement n’en tient pas compte. Logiquement, cela fausse les mesures.

Pour acquérir un micromètre de qualité, visitez une plateforme spécialisée comme RS Components. Vous y trouvez différents modèles intérieurs et extérieurs très performants à des prix très compétitifs. Ces matériels répondent aussi bien aux attentes des motards que des automobilistes. Vous pouvez facilement les exploiter pour vérifier l’état de vos disques de freins. Profitez des vérifications pour nettoyer vos étriers de frein. Cela s’effectue à l’aide de produits spécifiques.

Avec un micromètre, vous réussissez rapidement à savoir pourquoi votre disque à frein s’use assez vite puisque vous pouvez le mesurer après chaque sortie !

Remplacer vos accessoires de freinage à temps

Privilégiez des articles de qualité si le remplacement de vos disques s’impose. Approvisionnez-vous sur des plateformes spécialisées. Les pièces performantes vous garantissent toujours une meilleure protection et vous préservent des accidents. Vous roulez de manière sécurisée et vous les changez bien moins souvent. Bien évidemment, cela vous permet de réaliser des économies !

Par ailleurs, les plaquettes se retrouvent chaque fois en contact avec les pneus lorsque vous actionnez la pédale. Bien évidemment, ils s’usent plus rapidement. Leur dégradation influence le dispositif en place pour stopper votre moto. La distance de sécurité en cas de freinage augmentera. Cela accroît les risques de chocs et d’accident. Pire, des plaquettes en mauvais état empêchent le bon fonctionnement des disques associés. Cela pourra les affecter et générer d’autres pannes imprévues. Nous vous recommandons de renouveler systématiquement vos plaquettes lorsqu’elles s’usent. Par ailleurs, certains routards se contentent de changer leurs disques de freins défectueux. Ils ne remplacent pas les plaquettes dans l’espoir d’économiser de l’argent. Cela constitue un mauvais calcul puisque ces accessoires fonctionnent de pair. La défaillance de l’un peut entraîner une dégradation précoce de l’autre. Retenez donc que vous devez renouveler systématiquement vos plaquettes lorsque vos disques de frein s’usent. La mise en pratique de ces différentes recommandations permettra d’allonger leur durée de vie. Cela vous évitera leurs remplacements trop récurrents.

Changer votre huile à frein au bon moment

Suspectez sa dégradation lorsqu’elle prend une couleur brun foncé. Avec un peu de vigilance, vous remarquerez aussi que ce liquide vibrera dès que vous freinerez. En effet, il s’oxyde avec le temps et se met en ébullition même à faible température. Cela se traduit généralement par un enfoncement de la pédale. Cela vous expose à des accidents et à des sorties de route. Bien évidemment, cela impactera négativement les disques à freins et les plaquettes. Pour éviter leur dégradation précoce, nous vous suggérons de renouveler systématiquement votre huile à freins tous les 2 ans. Privilégiez un produit d’origine. Assurez-vous qu’il provient du fabricant. Cela représente un gage de qualité. N’hésitez pas à demander des conseils à votre garagiste pour bien le choisir. Il vous aidera aussi pour le remplacement. Il en profitera certainement pour effectuer les réglages nécessaires au niveau des disques de freins et des plaquettes.

Conduire de manière souple

Les disques à freins et les plaquettes s’usent plus vite lorsque vous les sollicitez trop fréquemment. Pour les préserver d’une dégradation précoce, vous devez piloter votre moto de manière plus décontractée. Vous remplacerez très souvent les composants de votre système de freinage si vous conduisez de façon fantaisiste et brutale. Évitez les brusques coups d’accélération et de freinage. Votre engin consomme bien plus de carburant quand vous vous comportez de la sorte. Pire, les disques et les plaquettes s’usent plus fréquemment. Leur remplacement devient alors récurrent. Cela vous fait perdre de l’argent et du temps. Nous vous recommandons donc l’écoconduite. Foncez uniquement sur les voies dégagées. Pilotez dans la logique selon laquelle l’utilisation du frein intervient pratiquement en dernier ressort. Vous solliciterez moins les pédales. En conséquence, cela allongera la durée de vies des accessoires évoqués ci-dessus. Par ailleurs, une manipulation modérée de votre engin vous sécurise et vous protège. Vous réduisez ainsi fortement les risques d’accidents, de chutes fatales et de sorties de route.

Utiliser le frein moteur

N’attendez pas les derniers mètres pour stopper votre moto. Commencez à relâcher les gaz bien avant l’arrivée. Mettez vos feux clignotants pour informer les autres usagers de votre manœuvre. Si nécessaire, rétrogradez au niveau des changements. Cela diminuera progressivement le régime moteur si bien que vous n’aurez véritablement plus besoin de freiner. Ne transformez pas une conduite en ville en une séance improvisée de rallye. Vous poussez votre engin à bout inutilement puisque la circulation dense vous empêchera d’aller très loin. Adaptez votre vitesse pour éviter les coups de frein fréquents. Cela sollicite beaucoup les disques et les plaquettes. Bien évidemment, ils se dégraderont plus rapidement. Vous devrez alors les remplacer pour rouler en toute sécurité. Nous vous recommandons l’écoconduite pour faire durer ces accessoires.

Par ailleurs, ne détournez pas votre moto de son usage initial. Ne l’enfourchez pas pour affronter les collines et les montagnes si le constructeur l’a conçue pour les déplacements urbains. Vous exposez ainsi votre engin à une dégradation précoce. Bien évidemment, le dispositif de freinage enregistrera assez rapidement des dysfonctionnements. Pour utiliser durablement vos disques de freins, roulez sur les pistes prévues par le fabricant.

Privilégier une conduite raisonnable

Après le démarrage d’une moto, vous prenez le temps de bien chauffer l’engin. Puis, vous enclenchez la première vitesse. Vous accélérez graduellement avant de passer au niveau supérieur. Cette technique permet de préserver le moteur. Personne ne va de 0 à 60 km d’un seul coup ! Respectez ce principe pour le freinage. Même à 10 m de l’arrivée, certains automobilistes roulent encore à plus de 60 km/h. Pour s’arrêter à l’endroit prévu, ils appuient brutalement sur la pédale à frein. Cela produit généralement des crissements. Les jeunes ressentent souvent une fierté en écoutant ces bruissements. Malheureusement, ce sont les disques et les plaquettes de votre engin qui s’abîment de la sorte. Les plaquettes retiennent le pneu pour stopper la machine lorsque vous actionnez le levier d’arrêt. Celui-ci les détériore beaucoup plus si vous freinez en roulant à vive allure. Pour éviter cela, commencez déjà par ralentir dès que vous approchez de votre destination pour casser entièrement la vitesse. Puis, vous appuyez fortement sur la pédale avant de la relâcher de façon progressive. Vous réduisez considérablement la pression sur les plaquettes et les disques. Ces accessoires s’échaufferont moins. Bien évidemment, vous les conserverez en bon état pendant longtemps. De manière généralement, les moniteurs déconseillent les brusques accélérations et les freinages brutaux lors de l’auto-école. Ils avaient sans doute expliqué que cela relevait de votre sécurité et de celle des autres usagers. Vous en savez un plus maintenant ! Cela préserve également vos plaquettes et vos disques de freins. Profitez-en pour devenir plus sage sur les routes et faire preuve de plus de civisme !

Lever vos pieds lors de la conduite

Sans s’en rendre compte, certains automobilistes exercent une pression continue sur la pédale de frein. Eh bien, cela abîme vos accessoires de freinage de manière progressivement. Au lieu de les solliciter périodiquement, vous les maintenez en activité permanente. Vous voilez les disques et les plaquettes se collent de façon prolongée. Cela accroît la poussée sur les matériaux. Ceux-ci finissent par se déformer et se dégrader. Cela se traduit généralement par des sifflements ininterrompus. Cette situation peut résulter de différents facteurs.

  • Cela s’explique souvent par un mauvais positionnement de la pédale à frein. Votre pied se retrouve donc involontairement sur ce levier durant votre conduite. Vous remarquerez que le moteur émettra une sorte de ronflement. Vous aurez l’impression de le pousser à bout. Cela correspond exactement à la réalité puisque vous accélérez et freinez simultanément. Bien évidemment, cela détruira rapidement votre chaine-moteur. Les disques et les plaquettes ne s’en tireront pas non plus indemnes. Pour remédier à cette situation, rendez-vous chez votre garagiste. Il procédera à l’ajustement des pédales.
  • Les longs freinages à fond asphyxient également les disques et les plaquettes. Relâchez systématiquement le levier après avoir arrêté votre moto. Vous libérez ainsi les différents accessoires du dispositif de freinage. L’air pourra y circuler pour les refroidir. Cela les empêchera de se tordre et les préservera de toute dégradation précoce. La majorité des disques se fabriquent aujourd’hui en acier inoxydable. Cela leur confère une grande résistance. Toutefois, ils peuvent très rapidement s’user si vous n’adoptez pas de bonnes pratiques en matière de conduite.

Bien entretenir votre moto

En période de pluie, la boue et les saletés peuvent s’entasser au niveau de votre dispositif de freinage. Ces déchets s’incrustent dans les différents éléments lorsqu’ils s’assèchent. Parfois, ils provoquent la corrosion de certaines pièces. Cela accélère la dégradation des disques et des plaquettes. Pour prévenir ces désagréments, nous vous recommandons de laver systématiquement votre moto quand vous vous en servez en période de pluie. Rincez suffisamment les roues pour déloger la boue et les déchets. Cela permet de préserver votre dispositif de freinage. Vous éviterez ainsi de remplacer de manière très récurrente vos disques de freins et vos plaquettes durant cette période de l’année.

Montre plus

Gérard

Particulièrement attaché à la Vendée, j'y ai ouvert un garage et tiens ce blog en parallèle !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *