Moto

Comment faire un wheeling à moto ?

Ayant fait la renommée de Egbert Van Popta qui en est le recordman de vitesse, le wheeling est une figure de cascade à moto qui passionne de nombreux motards. Né aux États-Unis au début des années 1980, il se pratique aujourd’hui dans de nombreux pays d’Europe. Et en France, Le Stunt Games et les « rasso » d’Ardèche en sont les expressions les plus élogieuses.

Qu’est-ce que le wheeling ?

Êtes-vous intéressés par le wheeling ? Il en existe plusieurs variantes et bien évidemment la variante la plus appréciée est le Wheeling à moto. Ce dernier est une figure plus ou moins complexe et qui consiste à rouler sur la roue arrière de sa moto tout en exécutant tout une gamme variée de figures impressionnantes. À cet effet, il nécessite une motocyclette puissante et une bonne dextérité à la conduite. Cela dit, voici comment faire le wheeling à moto en bon pro.

Comment faire un wheeling à moto ?

Le wheeling est un exercice délicat qui nécessite la connaissance de quelques basiques de l’équilibre à moto. Dans les faits, il s’agit de maitriser les différentes façons de s’y prendre lorsqu’on désire le pratiquer.

À cet effet, deux méthodes ont vraiment la cote pour la pratique du wheeling et elles dépendent chacune du type d’engin utilisé.

Première méthode : la première méthode consiste à se positionner sur le premier rapport de sa moto. Ensuite, il faut engager le deuxième rapport, accélérer le gaz puis le couper brutalement avant de le relancer aussitôt. Cela fait cabrer automatiquement la moto. À cet effet, il est conseillé de toujours avoir le pied sur le frein arrière de son engin au cas où l’exercice devenait assez violent. Par ailleurs pour les motos de 750 cm3, le premier rapport est beaucoup plus indiqué pour des figures de wheeling.

Deuxième méthode : la deuxième méthode est encore connue sous le nom de la cirette. Adorée des pros du wheeling, elle consiste à utiliser l’embrayage pour effectuer des figures spectaculaires. À cet effet, en première ou en deuxième vitesse, on débraye, puis on monte la puissance du moteur avant de relâcher l’embrayage brusquement. L’effet est immédiat, car la moto se cabre violemment. À partir de ce moment donc, l’exercice principal est de trouver le meilleur équilibre afin de durer le plus longtemps possible. Et pour y arriver, il faut s’entrainer régulièrement.

Comment faire un wheeling à moto ? Des conseils pratiques pour vous…

S’il est important de maitriser les méthodes suscitées, il est par ailleurs intéressant de rappeler que la pratique du wheeling pour un débutant doit se faire sur un terrain plat. En effet, pour des raisons d’équilibre, le terrain en plus d’être plat doit être également en ligne droite, mais aussi large. Et pour des entrainements de bonne qualité, les circuits spécialisés à cet effet sont indiqués ou au mieux s’éloigner des centres urbains.

Tout pratiquant du wheeling doit disposer d’une moto en forme. Pour cela, une des premières règles du wheeling à connaitre est de savoir bien chauffer son moteur.

Sachez à cet effet qu’un moteur bien chauffé répond efficacement dès lors que l’embrayage est relâché. Par ailleurs, le stress et la précipitation ne sont pas de bons alliés lorsqu’on désire faire du wheeling. Prenez donc votre temps pour apprendre efficacement.

Comment faire un wheeling à moto ? L’albatros et l’amazone, des figures basiques

Quelles sont les différentes variantes du wheeling ? L’albatros et l’amazone sont deux des variantes du wheeling que vous devez maitriser absolument. En effet, le premier c’est-à-dire l’albatros se distingue par sa facilité d’exécution et constitue une étape fondamentale dans la maitrise des autres figures. Ainsi, consiste-t-il une fois la moto cabrée, à déployer ses jambes de l’avant en les écartant. Non seulement il garantit un certain équilibre, mais il est également simple et spectaculaire quand vous commencez par prendre de la vitesse.

Quant à la seconde figure, l’amazone, elle se révèle plus technique. Ici, le pratiquant adopte une position qui s’apparente exactement à celle de l’amazone sur son cheval. Bien connue, cette position consiste à placer ses deux jambes du même côté de la moto. À cet effet, il requiert un double équilibre : primo, lorsque la moto est cabrée et secundo lorsque vous devez éviter de balancer tout votre poids vers le côté où se trouvent vos deux pieds.

Comment faire un wheeling à moto ? Le front fender grab et le superman, le début de maitrise

Le front fender grab et le superman sont deux variantes du wheeling, qui lorsqu’elles sont maitrisées, témoignent d’une certaine expérience du motard dans ce sport spectaculaire. À cet effet, le front fender grab est un exercice qui consiste à toucher le garde-de-bout avant de sa cylindrée au cours du wheeling. Pour le faire, le pratiquant doit pouvoir se maintenir en équilibre sur sa bécane, les pieds posés sur les pose-pieds arrière de celle-ci. Rappelons à cet effet, que le front fender grab peut découler d’un enchainement direct avec l’albatros.

La deuxième figure qu’est le superman consiste pour le pratiquant à s’allonger sur sa moto de tout son corps. Très intéressant, cet exercice est réservé néanmoins au pro. À cet effet, il faut s’entrainer régulièrement pour pouvoir le maitriser.

Dans sa version la plus spectaculaire, il peut être fait par une équipe de deux sportifs. Dans ce cas, on parle du wheelie superman duo. Par ailleurs, dans un enchainement des plus intéressants, il n’est pas exclu de l’alterner avec le front fender grab et l’albatros.

Comment faire un wheeling à moto ? Le cobra et le nac nac, des figures pour pro

Dans la pratique du Wheeling, le cobra et le nac nac sont deux figures qui demandent assez d’entrainements. En effet, les maitriser suppose que l’on peut pratiquer la plupart des figures précédentes. Ainsi, le cobra qui s’apparente un peu au front fender grab s’effectue avec plus de verticalité pendant le wheeling. Ce qui suppose donc un effort supplémentaire en plus de la dextérité.

Quant au nac nac qui est également une figure d’une grande complexité, elle est très facile à réaliser dès lors que vous maitrisez le cobra. Ainsi, consiste-t-elle à faire passer debout une jambe derrière l’autre pendant le wheeling. A cet effet, dans un enchainement de figures, le nac nac peut bien succéder au cobra et vice versa.

Comment faire du wheeling à moto ? Wheeling seat stand et le candy bar, des figures pour super pro

Réputés extrêmement délicats, le wheeling seat stand et le candy bar sont à tous les égards des exercices réservés aux meilleurs pratiquants. En effet, ils nécessitent beaucoup de flexibilité et une bonne maitrise de sa bécane. Ainsi, le wheeling seat stand qui est une des figures les plus appréciées des spectateurs se réalise en posant ses deux pieds sur la selle de son engin tout en gardant le contrôle du guidon. Il se décline par ailleurs en plusieurs variantes dont le flamingo et le candy bar.

Le candy bar peut découler directement du flamingo et vice versa. Mais, dans l’un ou l’autre des cas, ils dérivent tous du wheeling seat stand. À cet effet, dans la première figure, le motard pose l’une de ses jambes sur le guidon de l’engin entre ses deux bras. Quant à la deuxième figure, elle est très facile à réaliser juste après un seat stand. Car, il suffit de retirer un pied après un seat stander et de l’envoyer en arrière. Et pour la réussir, il faut bien balancer son buste vers l’avant afin de bénéficier d’un équilibre confortable.

Très nombreuses, les figures du wheeling varient en fonction de la maitrise des motos, mais aussi des innovations qu’apportent les divers motards. À cet effet, aux figures sus-énoncées peuvent s’ajouter celles-ci également :

  • le curl ;
  • le captain america;
  • le clock tower;
  • le touch touch ;
  • la serpillère ;
  • le frog ;
  • le strangler;
  • le merk walk;
  • le fenwick circle;
  • le 12 O’clock;
  • etc.

Vidéo pour débutant

Vidéo pour confirmé

Montre plus

Gérard

Particulièrement attaché à la Vendée, j'y ai ouvert un garage et tiens ce blog en parallèle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *